Seoul | Corée du Sud

4 jours à Seoul – entre modernisme et tradition

Je n’avais sur Seoul aucune attente ni a priori. Quelqu’un m’a demandé récemment comment j’avais choisi mes destinations et j’ai répondu « au hasard, en fonction de mes envies ». Seoul en faisait partie. J’avais lu énormément d’articles sur cette ville cosmopolite qui devenait the place to visit. J’ai tenté, j’ai adoré. 4 jours à Seoul, résumé en un article.

Gyeongbokgung Palace et Bukchon Village

Je pense que le Gyeongbokchung Palace et le village de Bukchon à quelques rues étaient en tête de ce qu’il m’avait été recommandé et en bonne touriste, c’est le premier monument que j’ai visité à mon arrivée. Pour la petite histoire, le nom du palais, Gyeongbokgung, signifie «palais du Bonheur resplendissant» et fut construit en 1394 puis reconstruit en 1867. Il a abrité la dynastie Joséon, qui a régné sur la Corée du Sud pendant plus de 500 ans. Les constructions de bois sont toutes peintes à la main avec des couleurs éclatantes. J’ai croisé de nombreuses personnes parées de Hanbok, le costume traditionnel et pour cause, l’entrée est offerte à quiconque se présentent de la sorte.

Seoul | Corée du Sud

Seoul | Corée du Sud

Seoul | Corée du Sud

Digital Media City

Ou plus simplement appelé « DMC » est une zone industrielle au nord-ouest de la ville, créée de toutes pièces afin d’attirer les grands groupes médias de la capitale. Les trois principales chaînes de télévision ainsi que d’autres entreprises de communication se sont rassemblées dans ce quartier. Impossible de le manquer, la multitude des tours en acier et le nom des rues vous indiquent précisément que vous êtes bel et bien arrivés. Les buildings New-Yorkais m’ont toujours attiré, ceux de Seoul ont eu exactement le même effet. On ne peut pas ne pas être impressionné par l’architecture qui y a été développée – autant circulaire que verticale (et vertigineuse).

Seoul | Corée du Sud

Cherry on the cake pour moi et ma passion de l’urban art, les oeuvres plastiques du lieu montrent le design à la fois futuriste et raffiné de la zone.Seoul | Corée du Sud

Mont Namsan

Parce que mon trek au Népal m’avait donné des ailes (et des pieds en acier), je me suis lancée à l’assaut du Mont Namsan pour accéder à la N Seoul Tower qui surplombe toute la ville. Pour les moins sportifs, un Cable Car vous y emmènera en moins de 10min et pour 6,000 won. Pas de chance pour moi, le ciel n’étant pas dégagé ce jour-là, je n’ai rien vu si ce n’est distingué de vagues immeubles à l’horizon. Mais à défaut d’admirer la vue, j’ai pu noter les centaines de cadenas accrochés sur la place. Et comme les Coréens ne sont pas que romantiques mais aussi malins, il est possible d’en acheter sur place – inutile donc d’apporter le vôtre. L’ascension vous permettra aussi de découvrir le Namsan Park et le Seoul City Wall.

Mont Namsan | Seoul | Corée du Sud

Itaewon & Leeum Museum

S’il y a une chose qui me manque tout particulièrement en France, c’est la vie culturelle (avant même la nourriture française); du coup dès que j’arrive dans une capitale, je me rue sur les différents musées de la ville. On top à Seoul: le Leeum Samsung Museum of Art, sponsorisé vous l’aurez compris par la marque du même nom. Le Leeum est séparé en trois musées différents ayant chacun leur concept unique et leur architecture distincte. À la base, l’idée était de faire appel à trois architectes différents pour illustrer les trois concepts énumérés plus haut, soit le traditionnel (Mario Botta), le contemporain (Jean Nouvel) et l’éducatif (Rem Koolhas). J’ai été impressionnée par la collection des oeuvres contemporaines, de Andy Warhol à Jeff Koons, en passant par Louise Bourgeois.

Leeum Museum | Seoul | Corée du Sud

Leeum Museum | Seoul | Corée du Sud

Hongdae

Le quartier Hongdae où je résidais, est celui de l’université Hongik, certainement le quartier le plus jeune de la capitale. Depuis les alentours de l’université, il y a énormément de boutiques de mode, des restaurants, des bars, des clubs, etc. Ce quartier est souvent bondé de personnes que ce soit le jour ou la nuit, ce qui lui confère un dynamisme constant et pour moi, une bonne occasion de rencontrer du monde. Le quartier compte également un marché aux puces et propose régulièrement des spectacles de rue, de futurs stars de la Hallyu probablement.

Gangnam Style

♬ Oppan gangnam style, Gangnam Style ♬

Merci à Psy (près de 3 milliards de vue sur YouTube quand même) qui a permis à un quartier d’être revu, corrigé et apprécié.

Il s’agit d’un des quartiers d’affaires les plus dynamiques de Séoul, quartier où la mode et les technologies s’articulent autour du même carré. Les grandes tours de Gangnam autour de la station de métro du même nom et le quartier de Sinsa-Dong un peu plus au Sud vous donneront un bel aperçu du modernisme ambiant.

Ne manquez pas la rue K-Star ROAD est une rue de plus d’un 1km où des sculptures art toy et des road map facilitent la visite des fans de la hallyu qui viennent en masse du monde entier pour se faire photographier sur cette artère. Je n’ai pas manqué à la règle évidemment.

Gangnam Style | Seoul | Corée du Sud

Gangnam Style | Seoul | Corée du Sud

Seoul | Corée du Sud

Faire du shopping

Difficile d’évoquer Seoul sans mentionner les centaines de boutiques de mode qui parcourt la ville mais j’ai aussi et surtout découvert que les Coréens vouent une passion sans fin à la cosmétique. Il y a d’ailleurs probablement plus de magasins de produits de beauté au mètre carré que dans n’importe quelle autre ville du monde. Ont eu le nez fin (et la peau propre) ceux qui ont développé leur business de cosmétique dans le pays. Pour le shopping, je vous recommande ces trois quartiers: la rue Garosu-gil dans Sinsa-Dong, Dongdaemun et Myeongdong. Prévoyez une bonne journée !