Elvis et Priestley | Kangourous | Lucky Bay | Esperance

50 nuances de bleu à Esperance

N’arrive pas à Esperance, en Australie, qui veut… Car la route est longue. Que vous veniez de Perth par la côte ou par l’intérieur des terres, ou de Port-Lincoln via la plaine de Nullarbor, il vous faudra plusieurs heures et vous ne croiserez probablement pas un humain sur le chemin, tout au plus 10 kangourous et 3 camions citernes. Si le désert peut avoir son charme, il peut aussi très vite devenir ennuyeux. J’avais déjà eu l’occasion de couvrir plusieurs centaines de kms depuis le début de mon road-trip mais cette distance fût particulièrement éprouvante. Quoique parfois surprenante, quand sortie de nulle part, une usine de graines apparaît distinctement dans votre rétroviseur droit.

Malgré tout, j’imagine à chaque fois qu’un paysage merveilleux m’attend au bout du chemin. Et dans le cas d’Espérance, je ne m’y suis pas trompée. La ville en soi n’a – comme finalement beaucoup de villes en Australie, que peu de charme et d’intérêt – tout au plus êtes-vous contente de rencontrer enfin une trace de civilisation. En revanche, elle est le point de départ au nord de la Great Ocean Drive et au sud de Cape Le Grand National Park.

Plages de sables blancs et eaux turquoises

Esperance n’a vraiment rien à envier aux Seychelles… Pour en avoir un aperçu, il suffit de prendre la Great Ocean Drive et de 9 Miles Beach pour voir apparaître des kms de plages immaculées aux eaux plus bleu qu’un diamant. Sans conteste, Twilight Beach est ma préférée et c’est celle sur laquelle j’ai passé le plus de temps car plus petite surtout plus abritée du vent. Mais ses comparses n’ont rien à lui envier, notamment Blue Haven et Salmon Beach…

Salmon Bay | Esperance | Western Australia

Twilight Beach | Esperance

Cape Le Grand National Park ou l’effet Wow

Mais le plus beau reste à venir… A 50kms d’Esperance se trouve Cape Le Grand National Park, célèbre car tous les gens dont j’avais indiqué ma destination m’avait vivement conseillé d’y passer au moins une journée. Et j’ai très vite découvert pourquoi… Après avoir payé les 11$ de droits d’entrée et roulé 15kms à travers les immenses étendues du parc et entre-aperçu au loin l’Archipelago of the recherche, un groupe de 105 îles inhabités si ce n’est par une faune abondante, j’aperçois la première langue d’eau turquoise.

En arrivant sur Lucky Bay, sans conteste l’une des plus belles plages que j’ai eu l’occasion d’admirer et de poser un orteil bronzé, mon premier réflexe a été « Wow » et le second « Wow Wow Wow ». La vue est saisissante, à couper le souffle et ne peut laisser personne indifférent. En marchant sur la plage blanche comme de la neige – élue plage au sable le plus blanc en Australie en 2016, ne soyez pas surpris d’y croiser des kangourous qui viennent eux aussi prendre un bain de soleil ! Malgré la célébrité que connaît Esperance, ce qui surprend finalement, c’est que le paysage et les plages soient à ce point préservé. Vous ne trouverez ni café, ni poubelles à des kms à la ronde et la nature est pourtant toujours aussi verte…

Je serais bien restée un peu plus longtemps dans ce petit coin de paradis.

Lucky Bay | Esperance

Lucky Bay | Esperance | Western Australia Lucky Bay | Esperance | AustraliaElvis | Kangourou | Lucky Bay Kangourous | Esperance | Lucky Bay

Tags: