Road Trip | Australia

Sydney 🚘 Melbourne: 5 jours de road trip

    J’avais le choix de prendre la route ou l’avion pour parcourir les 1200kms qui séparent deux des plus grandes villes touristiques de l’Australie: Sydney et Melbourne. Mais j’avais le temps, et surtout l’envie de découvrir les recoins cachés de cette région de l’Australie. 5 jours, 9 expériences, voici l’essentiel de mon road trip.

    1. SYDNEY

    Roadtrip | Australia

    Sydney est une ville chère à mon cœur et après avoir déjà visité plusieurs villes australiennes, je reste indubitablement une Bondi girl. Je pense que pour réellement apprécier la ville, il faut y passer du temps et avoir ses habitudes. Il est cependant possible de découvrir la ville en quelques jours. J’ai déjà donné dans cet article les meilleures adresses pour dîner et boire un verre mais il reste aussi les incontournables: le Royal Botanic Garden, situé à la limite du CBD et de l’Opéra, le Paddington Market, ouvert uniquement le samedi et où il est possible de découvrir de nombreux petits designers australiens (le Bondi Market est similaire mais le dimanche) , une balade au Camp Cove National Park à Watson’s Bay afin d’échapper à la foule et regarder les baleines, un plongeon dans la piscine de Woolloomooloo, le Taronga zoo pour ses girafes qui pointent leur museau vers la City, se perdre dans les rues pavées de The Rocks, déguster des langoustines au Fish Market, prendre sa voiture et rouler vers Palm Beach et finir la soirée par jouer au Trivia dans un pub typique de Redfern ou Alexandria.

    2. ROYAL NATIONAL PARK

    Ce qu’il y a de beau, voire même de merveilleux, en Australie, c’est que la nature n’est jamais bien loin. Sydney, pourtant la plus grande, la plus célèbre et la plus active des grandes villes australiennes, est convenablement sandwichée entre plusieurs parcs nationaux : les Blue Mountains à l’ouest et le Royal National Park au sud.  L’avantage d’un parc national si proche d’un grand centre urbain, c’est qu’il est possible de s’y rendre en transports en commun – un fait bien assez rare pour valoir d’être souligné. Pour se rendre au Royal National Park, situé à environ 30 km du centre de Sydney, il suffit de prendre un train jusqu’à Cronulla, puis un ferry jusqu’à la petite bourgade de Bundeena, de l’autre côté de la baie. Mais si comme moi, vous êtes en voiture, direction Jervis Bay, vous ne pourrez pas le manquer et aurez la possibilité de le traverser et vous retrouver dans une nature sauvage où s’égaient des kangourous et des perroquets. Un bol d’air frais quand l’on vient du bruit de la ville.

    3. JERVIS BAY

    Jervis Bay | AustraliaJervis Bay est à Sydney, c’est qu’est Cabourg à Paris. A noter que je n’ai pas cité Deauville, bien plus huppé que ne l’est cette petite bourgade d’Australie. Mais elle vaut son pesant d’or et de belles plages. Hyams Beach, entre autres, est considéré comme l’une des plages où le sable est le plus blanc d’Australie. Le centre-ville est Huskisson mais le parc de Booderee est à ne manquer sous aucun prétexte, ne serait-ce que pour les kangourous qui se baladent au coucher du soleil sur Cave beach. Le Booderee National Park est détenu par la Communauté aborigène de Wreck Bay et a toujours constitué une terre importante pour le peuple indigène des Koori. « Booderee » est un mot aborigène signifiant « baie d’abondance » ou « abondance de poissons ». Jervis Bay s’est ansi fait un nom au sein de la communauté des pêcheurs comme l’un des meilleurs endroits côtiers au monde pour s’adonner à la pêche du marlin géant. Pour ceux à qui le marlin fait défaut, prenez un bateau pour aller à la rencontre des dauphins qui ont fait de Jervis et sa bay, leur « Home Sweet Home ».

    4. PEBBLY BEACH & THE TOURIST DRIVE

    Kiama | Roadtrip | Australie

    Quand on conduit 1200kms, la route peut être longue, sinueuse, ennuyante… Quand on conduit en Australie, on a parfois la chance de découvrir des merveilles et c’est exactement le cas sur la route qui sépare Jervis Bay de la petite ville d’Eden. En tant que bon pigeon, lorsque je vois le mot « touriste » inscrit quelque part, je fonce. Donc quand je vois une pancarte « tourist drive », cette route est pour moi. Et pour une fois, je ne regrette pas d’être un pigeon, ne serait-ce que pour celle qui longe la côte et traverse successivement les villes de Kiama et surtout le petit village de Central Tilba, perdu dans la pampa du New South Wales. Must to see: la plage de Pebbly Beach – plus communément appelée Surfing Kangaroos Beach, pour la multitude cette espéce qui envahisse la plage au coucher du soleil.

    5. EDEN ET SON MUSEE

    Killer Whale Museum | EdenNe pas confondre Eden avec Heaven! Ce serait mentir que de dire que la ville d’Eden ait beaucoup d’intérêt mais elle a le mérite de se trouver à équidistance de Jervis Bay et Lake Entrance. Si vous avez quelques heures à perdre, allez visiter le Killer Whale Museum (oui oui, un musée… en Australie!) qui raconte comment 6 orques – killer whales donc, aidaient les pêcheurs de la ville en encerclant les baleines. Vénérés, ces orques ont fait le bonheur de la ville pendant un temps et la tristesse s’est emparé de la ville lorsqu’ils ont été retrouvés morts sur une plage. Le squelette de Old Tom est d’ailleurs en exposition dans l’enceinte du musée. Outre ces légendes locales, on en apprend beaucoup sur les techniques de pêches aborigènes et australiennes. Pour peu que vous soyez à Eden entre mai et septembre, ne manquez pas d’aller admire les baleines depuis le phare!

    6. RAYMOND ISLAND & SES KOALAS

    Koalas | Australie

    C’est la petite découverte de mon séjour. Une île que m’a vivement recommandé Carl, le propriétaire du magnifique hôtel Down to Earth Farm retreat dont je parle ici. A 5km de ferry de Paynesville vers Lake Entrance, Raymond Island est une île minuscule de quelques habitants où vous aurez la certitude de voir apparaître des koalas dans les arbres d’Eucalyptus. C’est la seconde plus grande colonie de koalas dans le Victoria – qui ont été ramenés de Phillip Island alors trop surpeuplé. Faites le tour de l’île à pied et regardez bien en l’air, vous ne pourrez pas les manquer !

    7. WILSON’S PROMONTORY PARK

    Wilsons Promontory Park | Australie

    J’aime bien marché. Un peu, beaucoup, pas trop non plus. J’aime les beaux paysages, les plages de sable blanc, les sapins, la nature, les koalas dans les arbres et les kangourous sur mon chemin. J’ai découvert le Wilson’s Promontory Park, j’ai redécouvert la nature. Je ne pensais y passer que quelques heures, en chemin vers Melbourne, j’aurais pu y passer des jours. Atteindre le parc est une expédition en soi: une route de plus de 50km où il ne se passe rien mais à l’arrivée… C’est une nature époustouflante, une plage immense, un lac, des ponts, du calme. Tout vient à point à qui sait atteindre. A mon grand dam, je n’ai pas pu faire l’intégralité des trails proposés à l’intérieur du parc et c’est à regret. Je vous recommande donc d’y passer au moins deux jours mais de réserver surtout en amont votre logement directement sur le site – que vous soyez en campervan, en cabin ou en tente; au risque de vous retrouver dans un hôtel/ motel inadéquat à 70km de l’entrée et de manquer le lever du soleil.

    8. PHILLIP ISLAND

    A moins de 2 heures du centre ville, Phillip island est une petite ile agréable, un paradis pour les amoureux de la nature et les surfeurs ! C’est ici qu’a lieu tous les soirs de l’année la Parade des pingouins. Par centaine, une fois la nuit tombée, ils rentrent de l’océan pour retrouver la terre ferme et leur terrier camouflé dans les dunes. Un très beau moment !

    Comme toutes attractions qui fonctionnent, celle-ci attire la foule par centaine et je vous recommande vivement d’arriver en avance et vous asseoir directement sur le sable afin de vraiment pouvoir les regarder. Auquel cas, ramenez vos jumelles car ces pingouins sont aussi les plus petits du monde.

    9. MELBOURNE

    On m’avait prévenu et comme cela était indiqué sur toutes les plaques d’immatriculations du Victoria que j’avais pu croiser: Melbourne is the new place to live. J’avoue que j’en doutais sérieusement pour les souvenirs que j’en avais: un temps moins clément qu’en NSW ou dans le Queensland, des rues un peu moins propres, des plages moins belles et moins propices à la baignade tels que St Kilda, les gens un peu moins chill pour reprendre l’expression de Fanny. Et pourtant… Effectivement, Melbourne est probablement the new place to be pour beaucoup mais pas pour moi. Alors oui, j’étais agréablement surprise par la météo certes, et par les restaurants surtout: Chin Chin et St Ali ont mes préférences, les rooftops fourmillent dans le centre-ville (The Curtin House pour ne citer que lui), de quoi apprécier les longues soirées d’été… Oui, Melbourne est définitivement la ville la plus culturelle d’Australie et les musées sont gratuits. Melbourne a, je l’admets, la qualité d’allier l’occidentalisme américain (ou australien) au charme des villes piétonnes européennes. Melbourne possède le street art et l’espace (au Royal Botanic Garden). Et oui, Melbourne est probablement la ville la plus tolérante pour les fumeurs (que je suis).Mais. Mais… Melbourne reste une ville qui m’effraie tant par sa population hétéroclite que par la noirceur de ses rues – le street art a ses limites. Une ville a visité, c’est certain mais je ne suis pas sûre que ce soit une ville où il fait bon rester #JustSayin.

    Street Art | MelbourneStreet art | Melbourne