Depuis un an, c'est la même chose: à la question "que veux-tu pour Noël ?", je réfléchis pendant des heures. N'ayant droit qu'à une valise de 18kg, je dois dire non au vêtements, chaussures, livres ou autre accessoire déco. C'est, avouons-le, l'une des bonnes raisons du digital nomadisme - et dieu sait si je ne pensais pas en arriver là mais...

Quand certains branchent la radio dès le matin, moi j'allume mon téléphone et je lance un podcast. J'ai mis du temps à en écouter - on peut même dire que je suis has been sur le sujet, jusqu'à ce que je me retrouve avec mon téléphone pour seul compagnon sur les montagnes pour rejoindre l'Anapurna. Il a alors fallu que j'apprenne à occuper mon temps sans le Figaro et les réseaux sociaux. J'ai donc téléchargé plusieurs podcasts que je vous partage ci-dessous.   Radio Voyageurs - Le podcast qui me donne envie de prendre l'avion...

Par deux fois cette semaine, j'ai eu l'occasion de dîner avec deux amies, à qui de prime abord, tout oppose. Mais elles ont un point commun que j'admire: cette optimisme et cette volonté d'aborder la vie avec aisance, simplicité et relativité. Ou tout du moins, elles essaient avec force et bonheur tant par la méditation que par la lecture de romans feel good. La première m'a vendu, non sans mal, un stage de yoga / méditation en Inde. Non que je sois difficile à convaincre tant est qu'il s'agit d'une expérience humaine différentiante dans un pays étranger. Mais j'ai été suprise et convaincue...

Quand j'ai vaguement commencé à étudier mon trajet pour un voyage en solo, j'ai écarté certains pays. Naturellement. L'Inde, par exemple où je m'étais déjà rendue par deux fois, était exclu. Non par désarmour de la culture locale mais simplement parce qu'en solo et en tant que femme, la vie y est moins simple. Elle peut même être dangereuse. On pourrait probablement me reprocher de rentrer dans les clichés, et/ ou qu'en abordant un pays avec des préjugés, on le stigmatise. Ce serait probablement vrai mais ce serait aussi se mettre des oeillères que de ne pas mentionner les dangers qui peuvent...

Cela fait plus d'un an que j'ai remis les pieds sur la terre ferme. Par terre ferme, j'entends pays d'origine. Plus d'un an maintenant que j'ai mis un point final à mon voyage en solo qui m'a amené de l'Australie au Canada, en passant par l'Asie et l'Alaska. Voyage en solo dont je rêvais depuis des années et qui devait changer ma vie. Devrais-je dire qui a changé ma vie puisque j'y ai trouvé l'amour mais aussi une ouverture d'esprit. J'ai d'ailleurs récéemment écrit un article à ce sujet : de salariée à digital nomad. Je pourrais résumer cet "état d'esprit"...

Instagram est, à coup sûr, le media publicitaire le plus puissant du moment. Sa croissance exponentielle a attiré l'attention de nombreux marketers et il est rare aujourd'hui qu'une marque ou une entreprise B2C n'y soit pas présente. La plateforme, elle-même, est construite pour favoriser l'engagement et attirer toujours plus d'utilisateurs.  L'une des techniques les plus prisées pour se différencier des autres est d'être "featured" littéralement mis en avant par de "gros" comptes. Mais comment faire ? En utilisant les bons hashtags Instagram. Qu'est-ce qu'un compte "Feature" Instagram ? J'ai désespérément tenté de trouver une traduction du mot "feature" qui fasse sens en français...

Je me suis lassée de Facebook et de son algorithme qui rend mon fil d'actualité terriblement ennuyeux. Je me suis donc naturellement tournée vers Instagram et je peux y passer des heures. Parce qu'Instagram est le média de référence pour l'industrie du tourisme, voici une sélection de mes comptes d'inspiration voyage. @JeremyJauncey Fondateur du compte Instagram @beautifuldestinations, il passe son temps à poster des photos absolument incroyables aux 4 coins du monde. @Hobopeeba Mon coup de coeur pour l'esthétique du compte instagram de cette moscovite qui, non contente de voyager, arrive à publier d'une très belle douceur. @Taramilktea Sans conteste les plus belles photos (retouchées) prises aux quatre...

Dans la série de mes coups de coeur Instagram et #AnimalAddict, je vous invite à découvrir le compte Campingwithcats : des chats qui n'ont peur ni de l'eau, ni d'un bateau, ni d'un sac à dos. Et parce que je suis jalouse. Moi aussi, je rêve de faire du camping avec mon chat. Et je ne comprends pas comment je peux autant aimer voyager alors que mon chat est littéralement casanier. Allons même plus loin dans la description : mon chat est une princesse. Une vraie. La plus belle. Mon talon d'Achille. Plus exigeante, il n'y a pas. Ses plaisirs quotidiens : manger...

Dans cet article, je vous ai donné un aperçu de mes activités hautement spirituelles et sans tomber dans le baba cool, j’aurais tendance à penser que ces gens savent vivre… ou du moins prendre soin d’eux. Ce qui est clairement deux notions différentes, je vous l’accorde. En France, savoir vivre, c’est aimer bien boire et bien manger. Ici, c’est plutôt manger léger et s’endormir tôt. Et puis je me suis interrogée… Ces yogistes sont-ils vraiment si différents ? Ont-ils trouvé le nirvana ou tout du moins la sérénité ? Je les ai longuement observés durant mon séjour à Ubud et j’en ai retenu...

Observations quotidiennes, questions auprès de ma famille d'accueil, recherches personnelles...