Sydney Opera House

Parole d’expat’ – Fanny à Sydney

Pour faire suite à l’interview de Stéphanie sur ses meilleures adresses à Hong-Kong, lumière sur une ville (beaucoup) plus au sud et qui fait souvent rêver: Sydney. Règle de 3 avec Fanny qui y vit depuis plus de 2 ans et n’a qu’une envie: y rester (pour au moins quelques années).

3 meilleures adresses pour diner

Je recommande The Riley St Garage dans Woolloomooloo , un ancien garage réaménagé, très bien décoré dans une ambiance intimiste et chaleureuse, tout en bois. Le menu consiste essentiellement en assiettes à partager – parfait pour un dîner entre amis.

Folonomo dans Surry Hills, pour son menu gourmet et son implication sociale: 100% de ses profits sont reversés à des associations caritatives.

Mamasan dans Bondi Beach, un restaurant de cuisine fusion australo-japonaise: un menu audacieux (mais délicieux) et dont j’apprécie tout particulièrement la décoration un peu loufoque et décalé. Quand le Moulin rouge rencontre les années 20 à Shanghai… Si vous y allez, prenez le temps de regarder autour des vous: des cadres aux luminaires en passant par les toilettes !

3 meilleurs bars

The Love Tilly Devine dans le quartier de Darlinghurst pour des verres de vin assez recherchés. C’est aussi et surtout un endroit historique de Sydney car le nom vient d’une femme gangster qui sévissait dans Sydney. Une adresse très appréciée des locaux .

Ma deuxième adresse est le Royal Albert dans Surry Hills qui ne propose que des craft beers locales et régionales. C’est un pub Australien typique, petit mais remplis d’amateurs de bières, très bon enfant.

Enfin, le Bondi Icebergs Bar au bout de la plage de Bondi, pour boire un cocktail avec une vue à couper le souffle sur l’une des piscines et plages les plus photographiés d’Australie.

 

3 incontournables à faire

Si on vous dit Sydney, vous pensez à l’Opéra donc… Un concert philharmonique dans ce lieu mythique est un must to do mais si vous manquez de temps ou si le programme ne vous convient pas, un verre à l’Opera bar reste un incontournable.

Chaussez vos baskets et allez faire la coastal walk entre Bondi Beach et Coogee – 4kms de chemins escarpés le long de la côte. Déconnectant et rafraîchissant !

Prenez le train ou une voiture et rendez-vous aux Blue Mountains, à 1h de Sydney. Un bel échappatoire aux bruits et à l’énergie de la ville. Il y a un trek à faire qui ne prend que quelques heures dans une journée et qui vous mènera aux Three Sisters. Trois énormes rochers dont la légende aborigène raconte que trois sœurs tombèrent amoureuses de trois frères d’une autre tribu. Selon la loi tribale, ils leur étaient interdit de les épouser. Les trois frères décidèrent alors de capturer ces jeunes femmes, ce qui eût pour effet de créer une guerre entre les communautés aborigènes. La plus âgée des sœurs, décida alors de les transformer toutes en pierre dans l’espoir de les protéger.  Si vous allez admirer ces rochers à différents moments de la journée, vous verrez qu’elle change à vue d’œil en fonction de la position du soleil.

 

3 choses à voir pour impressionner tes ami(e)s

Dans l’idéal, il est préférable de visiter Sydney durant l’été (australien) entre Noël et Nouvel an. Si le timing est bon, il y a le St George Open Air Cinema: un grand écran installé dans la baie de Sydney et sur lequel vous regardez un film avec l’Opera et le Harbour Bridge en arrière plan. Et comme ce cinéma n’a lieu que sur une courte période et surtout pendant les fêtes de fin d’année, il est souvent possible d’assister (cerise sur le gâteau) aux feux d’artifices tirés depuis un bateau dans la baie.

Montez un canasson dans Centennial Park ! Je fais du cheval depuis des années et il est important pour moi de pouvoir continuer à pratiquer régulièrement. Centennial Park a quelques centres équestres et des chevaux de propriétaires. Monter un cheval tout en étant au cœur de la ville, cela n’a pas de prix.

Enfin, je vous recommande soit de prendre un ferry depuis circular quay soit littéralement louer un bateau avec vos amis pour vous rendre à Shark Island. Une petite île au milieu de la baie de Sydney où il n’y a absolument rien mais qui vous permettra de vous sentir seul au monde sur un île privée avec une vue imprenable sur la City et l’Opéra.

Fanny | Sydney

3 règles à suivre pour obtenir son visa

Règle n°1: Demander conseils aux français déjà installés ici qui pourront vous recommander un agent fiable; les formalités administratives étant nombreuses.

Pour ma part, j’ai testé pleins de visas: le visa Working Holiday il y a 6 ans pour faire un stage, un visa de touriste, un visa de travail et je suis en train de préparer mon dossier pour un visa de facto avec mon copain Australien … Cela aurait été compliqué si je n’avais pas eu d’agent sur lequel me reposer. Il est en mesure de me conseiller au mieux sur mes possibilités, identifier les pièces manquantes et justificatifs nécessaires, définir le visa qui convienne parfaitement à ma situation et prendre en considération toutes les subtilités et évolutions législatives relatives à mon statut. Faire appel à lui est un vrai gain de temps (moins d’argent, je le reconnais).

Si vous avez moins de 35 ans, il est possible de faire une demande de visa Working Holiday d’une durée de 12 mois qui vous permettra de travailler sur le territoire: 6 mois maximum pour une même entreprise. Pour peu que vous ayez un secteur d’activité considéré comme « nécessaire et attractif » pour le pays, vous aurez probablement l’opportunité d’obtenir un sponsorship et donc un visa de travail longue durée. Au bout de 2ans, vous obtiendrez la PR (Permanent Residency) qui vous ouvrira alors la porte au saint-graal: la nationalité australienne. Je vous conseille de vous renseigner directement sur le site de l’immigration.

Et si cela ne fonctionne pas, peut-être serez-vous aussi chanceuse que moi en ayant rencontré un Aussie pure souche 🙂

3 différences culturelles à connaître

Le gouvernement australien a mis en place une règle « formidable »/ défavorable dans le New South Wales: le lockout. Ce qui signifie qu’à approximativement minuit, tous les bars ferment pour éviter tous débordements liés à l’alcool. Seuls résultats: les jeunes australiens fougueux sont éméchés dès 18h et les cuisines des restaurants ferment à 22h. Le groupe international Flume a d’ailleurs décrié cette loi en indiquant qu’il n’aurait jamais ni percé ni réussi sur la scène musicale avec cette dernière mise en place actuellement.
Autre fun fact, vous allez avoir un nouvel animal de compagnie appelé le possum qui ressemble vaguement à un mi-rat, mi-écureuil. Et pour peu que vous ayez un jardin et que vous jouiez de la guitare, il est probable que ce dernier s’incruste à vos soirées 🙂
Dernière différence culturelle mais pas des moindres: l’Australie est un pays honnête. Il m’est arrivé d’oublier successivement: mes clés sur mon scooter, mon casque, ma carte bleue… Et à chaque fois, on me les a rendus avec force et sourire. Ici, personne ne se méfie, ne ferme ses portes. Et ça fait du bien.

3 conseils sur l’immobilier

Pour être en plein d’emménagement d’un appartement en colocation à un appartement en couple, je sais d’expériences qu’il n’est pas facile de trouver la perle rare et de la « gagner » et j’ai 3 conseils à vous donner. Il faut être hyper rapide, un appartement part potentiellement dans la semaine et plus souvent dans les deux jours. Le deuxième, c’est d’aller chercher l’agent et de ne pas hésiter à le contacter avant, pendant et après votre visite. Autre point essentiel mais dont on n’a pas forcément conscience en amont: les animaux, tout comme les fumeurs ne sont absolument pas les bienvenus. Donc je vous recommande vraiment de ne mentionner aucun de ces deux points au risque de vous faire perdre l’appartement de vos rêves !

 

3 raisons pour lesquelles tu souhaiterais y rester

La qualité de vie et la tranquillité d’esprit: on s’y habitue vite et on a du mal à revenir à des villes où il faut se protéger de tout et se confronter à une peur ambiante. Sydney est une ville propre avec l’océan, la mer, la ville, la nature à moins d’1 heure et la gentillesse des gens.
Et comme, dans la chanson « sea, sex and sun », la vie y est plus facile: tout comme dans d’autres pays sans doute, on a le sentiment, en Australie, que tout est possible, tant qu’on s’en donne les moyens. Le taux de chômage est au plus bas, le climat est favorable tant pour les affaires que pour le plaisir et la vie sociale me semble plus saine.  Let’s call it the Australian dream !
J’aurais tendance à dire que la dernière raison pour laquelle je souhaite rester est le consentement. Consentement amoureux, social et professionnel. Après deux ans à Singapour et suite à mon arrivée à Sydney, j’ai l’impression d’avoir commencé à vraiment construire ma vie : j’ai rencontré un australien, j’ai un chat (qui parle anglais), un appartement dans lequel je viens d’emménager, des amis fiables… Je ne ressens pas le besoin de tout recommencer à zéro, ailleurs.

Et pour finir, 3 mots pour décrire Sydney

Chill, évasion, soleil !

 Fanny | Sydney | Expat